Comment repérer votre stress au quotidien?

Quel-est-votre-état-de-stress-rouge

Saviez-vous que 85% des soucis qui nous mettent en état de stress ne débouchent pas sur les résultats négatifs attendus. Nous anticipons trop souvent des événements négatifs qui n’arriveront jamais, et donc nous nous stressons pour rien. D’un autre côté, il se peut que vous ne vous aperceviez pas lorsque vous êtes en état de stress; et sachant que vous vous stressez la plupart du temps pour rien, il est souvent intéressant de prendre conscience de votre état de stress pour pouvoir le diminuer. Dans cet article, nous allons étudier les origines du stress, ce qui vous permettra d’avoir des clés pour repérer votre stress au quotidien.

Qu’est-ce que l’état de stress ?

A l’origine, le stress est une réaction automatique qui se rapproche de l’instinct de survie : c’est un signal d’alarme qui intervient pour nous sauver la vie en situation de danger imminent

Un exemple : vous traversez la route et une voiture arrive droit sur vous…
Votre réaction instinctive : vous vous figez pour ne pas vous faire renverser, ou vous courrez. Vous n’avez pas contrôlé votre réaction : tout s’est fait en une fraction de seconde, c’est votre corps qui, instinctivement, a provoqué une réaction de survie. Le stress a monté en vous, et parfois vous évacuez votre stress en insultant le chauffeur de la voiture.

Pourtant, le stress arrive bien souvent dans des situations dans lesquelles votre vie n’est pas en danger.

Exemples

  • Parler en public : le stress se traduit par le trac, c’est à dire une envie consciente ou non de fuir, et de ne pas être à cet endroit
  • Stress des conducteurs : dans les embouteillages, qui mène parfois à de l’agressivité, on insulte les autres pour se défendre d’une agression souvent supposée.
  • Stress pendant examen: la tête se vide sous l’effet du stress, et le candidat se retrouve dans un état d’inhibition, il n’arrive plus à rechercher les réponses attendues

Il est intéressant de noter que 85% des soucis qui impliquent un stress ne débouchent pas sur les résultats négatifs attendus. Nous anticipons trop souvent des événements négatifs qui n’arriveront jamais, et donc nous nous stressons pour rien.

Quelles sont les origines de l’état de stress?

Dans le monde sauvage et animal, le stress est un mécanisme de défense et de survie tout à fait adapté au contexte « originel » pour se protéger des dangers extérieurs. Le stress est un signal d’alarme qui déclenche un certain nombre de processus physiologiques qui permettent de faire face au danger. Le cœur bat plus vite, le rythme de la respiration s’accélère, ce qui permet à notre corps de se préparer à courir pour échapper aux menaces. Bien évidemment, dans ce monde primitif, il suffit d’une fois, d’une seule erreur pour mourir. La nature a donc doté les animaux de ce mécanisme de stress, qui est un mode de protection automatique, indispensable, et très efficace pour survivre.

Au cours de l’évolution des espèces, le développement des structures cérébrales a permis un meilleur contrôle du territoire et du danger lié à la chasse des uns et des autres. Notamment, par le regroupement des individus en troupeau, mais plus globalement des capacités d’adaptations ont permis de trouver toutes sortes de solutions qui ont rendu les situations de stress primitifs liées aux dangers mortels moins nombreuses.

Pourtant, nous, humains civilisés, passons une grande partie de notre temps à nous stresser sans qu’il y ait nécessairement de danger immédiat. Ce stress se manifeste par des réactions du corps semblable au stress primitif : accélération de la respiration, et des battements du cœur. Tout se passe comme si nous, humains, n’étions plus capable de faire la distinction entre un danger de mort imminente, et un simple désagrément subjectif lié à une contrariété, comme faire un discours en publique, ou passer un entretien.

Lire aussi l’article qui explique les 3 stress en faisant un parallèle entre les animaux dans le monde sauvage, et les humains du monde moderne

Que ressentez-vous en état de stress?

L’état de stress n’est pas 1, mais il correspond à 3 programmes qui se succèdent en fonction événements:

  • Fuite
  • Lutte
  • Inhibition

Face à un danger, les animaux vont adopter l’un de ces comportements fuite, lutte ou inhibition, ou une succession de ces comportements selon la façon dont vont se succéder les événements. Notamment, l’échec d’un comportement lié au stress va en entraîner un autre, et ceci, pour éloigner le danger perçu.

Exemple: un chat qui arrive devant un chien pourra, dans un 1er temps, fuir cet agresseur potentiel, puis si le chien le rattrape, tenter de lutter en lui donnant des coups de griffes. Enfin, si le chien est vraiment plus fort, il pourra entrer dans cet état d’inhibition, dans lequel il tente de se faire protéger par le chien dans un état de soumission, ou alors, il se fera manger…

Aujourd’hui, chez l’humain moderne, les 3 formes de stress se déclinent en :

  • Anxiété
  • Agressivité
  • Découragement

L’Anxiété peut se traduire en un sentiment de peur, inquiétude ou confusion. L’Agressivité peut devenir de la colère, de l’énervement, de l’irritabilité, mais également une certaine susceptibilité et de l’intolérance au reproche. Le Découragement pourra être vécu comme une fatigue intense, un non-désir, de l’abattement, de la tristesse ou de la lassitude.

Exemple : l’employé d’une société qui ne voit pas de perspective d’évolution peut se trouver dans un état de stress qui sera lié à l’anxiété, et une certaine inquiétude dans l’avenir. Si cet employé est injustement sanctionné, il pourra évoluer vers un état de stress lié à l’agressivité, et se mettre en colère. Enfin, il pourra aboutir à un état de stress de découragement s’il n’arrive pas à faire valoir ses arguments.

Comment repérer votre stress au quotidien?

Il se peut que vous ne vous aperceviez pas, au quotidien, quand vous êtes en état de stress, et il est pourtant souvent intéressant d’être conscient de son état de stress pour pouvoir le diminuer, comme nous le verrons par la suite. Dans toutes les situations stressantes, vous avez un certain état d’esprit, et un langage avec des mots et une façon de parler caractéristiques, vous avez également des réactions physiologiques de votre corps ou des comportements incontrôlés qui apparaissent.

Repérer votre état d’esprit et votre langage

Il suffit souvent de simplement vous écouter pour repérer votre stress. Dans l’état de stress anxieux, vous aurez tendances à être un peu confus, agité, à parler rapidement, à bégayer, et à faire des petites phrases avec beaucoup de Euh…. Dans l’état de stress Agressif, vous aurez des idées fixes, et parlerez par petites phrases, « j’ai raison », « c’est injuste », teintées d’insultes. Vous aurez une voix saccadée et forte en volume. Dans un état de stress de découragement, il y aura de l’auto-dévalorisation, et des petites phrases du style , « A quoi bon », « ça ne sert à rien », « bof »

Repérer votre état physiologique et vos comportements

Afin de vous aider à repérer votre stress, voici ci-dessous quelques exemples de réactions physiologiques et comportementales liés aux différentes formes  d’état de stress

  • Une rougeur du visage, l’apparition de quelques rougeurs localisées, dans le cou ou les oreilles par exemple, ou à l’inverse une pâleur inhabituelle.
  • Un regard fuyant, ou au contraire un regard fixe, ou même un regard bas, découragé.
  • Une tension musculaire qui touche l’ensemble des muscles et en particulier ceux du visage et des membres inférieurs. Ou à l’inverse, un visage mou avec des traits tombants.
  • Une sensation de bouche sèche sans raison particulière; ou au contraire une salivation abondante engendrant un besoin de déglutition.
  • L’augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle avec palpitations, un estomac noué, ou la sensation de cœur qui bat plus fort voire plus vite ou même de quelques douleurs sourdes dans la poitrine.
  • On bouge beaucoup sur place, ou au contraire, on fait de grands pas bien décidés, ou même on reste immobile.
  • Une transpiration inhabituelle, non justifiée par la chaleur ambiante et particulièrement importante au niveau des aisselles, du front voire des mains.
  • Des difficultés à respirer avec une fréquence respiratoire plus élevée qui se manifeste souvent par le seul fait de sentir sa respiration, ou au contraire, une respiration profonde et sonore, ou même des soupirs en fin de phrases.

Tous ces comportements sont à l’inverse d’un comportement calme et serein: Entraînez-vous à repérer ces comportements chez les autres, et il sera plus facile de les repérer chez vous!

Toutes ces manifestations physiques sont les témoins d’une mise en marche du corps pour faire face à une situation dangereuse. Or, on le sait, faire une présentation devant un public est loin d’être une situation dangereuse, et le stress n’est pas une réponse efficace ou adaptée.

Pourquoi, pour beaucoup d’entre nous, nous semblons vivre dans cet état d’alerte biologique permanent ? Même lorsqu’il n’y a pas de danger imminent ? Y a-t-il pour nous, humains modernes, un intérêt au stress? Comment peut-il nous aider?

N’hésitez pas à lire les autres articles sur le stress de ce blog

 D’après l’intelligence du stress de Jacques Fradin

Votre personnalité

Êtes vous plutôt Philosophe, Novateur, Animateur, Gestionnaire, Stratège, Compétiteur, Participatif, ou Solidaire?

Lancez les questions

Laissez un commentaire:

Pourquoi stress ez-vous en présence d'une guêpe? - Avenir Coherence dit

[…] Vous pouvez lire cet article dans lequel est expliqué les différents types de stress en cliquant ici. […]

Répondre
Quel est le secret des méthodes anti-stress? Le triangle Pensées-Émotions-Comportements - Avenir Coherence dit

[…] passés par les 3 états du stress anxiété, colère, abattement. Lire également l’article Comment repérer votre état de stress ?  qui explique les 3 états du […]

Répondre
Sweetlilou dit

Le stress au volant peut être responsable de comportements à risque, la colère, la fatigue sont des facteurs aggravants, le conducteur perd sa concentration et il peut se laisser aller à des infractions routières dangereuses, 41% avouent rouler trop près de la voiture qui se trouve devant, 14% changent de voie à maintes reprises et 16% utilise les téléphones portables. Pour réduire le stress, il y a de bonnes habitudes à adopter:http://detente-en-voiture.confort-domicile.com/

Répondre
    Serge Danan dit

    Merci Lilou pour ce commentaire. Le stress au volant est effectivement très courant, car souvent lorsqu’on conduit, on est dans notre mode automatique instinctif, on se met en colère pour un rien. Vos conseils sont judicieux, notamment écouter de la musique nous fait passer en mode adaptatif, et nous fait sortir du stress.

    Répondre
Comment utilisez votre cerveau pour diminuer votre stress? - Avenir Coherence dit

[…] Vous pouvez lire cet article dans lequel est expliqué les différents types de stress en cliquant ici. […]

Répondre
Ajoutez votre réponse