Réinventons les organisations…Verte-Inspirante

Organisation-Verte-Inspirante-avenir-coherence

Cliquez pour démarrer la vidéo, N'hésitez pas à commenter

La Verte-Inspirante est sensible aux sentiments et au respect de chacun. Elle recherche en permanence l’équité, l’égalité, l’harmonie, la communauté, la coopération, et le consensus. Sa position est noble, généreuse, empathique et attentive aux autres. La Verte-Inspirante est mal à l’aise avec le pouvoir, la hiérarchie et les règles qui finissent toujours par être arbitraires et injustes. Idéalement, elle voudrait faire disparaître tout cela. Elle veut libérer tout le monde des conventions, et recherche activement la remise en cause d’habitudes qui justifient des inégalités entre les individus. Son état d’esprit a inspiré l’abolition de l’esclavage, la libération de la Femme, et plus globalement la libération de minorités opprimées. Dans sa recherche du traitement égal de toutes les opinions, la Verte-Inspirante trouve sa limite, lorsque d’autres abusent de sa tolérance en justifiant des opinions intolérantes. Comment traiter des opinions intolérantes à un niveau égal d’opinions tolérantes?

 La Verte-Inspirante a des tendances idéalistes et utopiques: elle est très puissante pour casser de vieilles structures arbitraires, mais est souvent moins efficace pour formuler des alternatives viables. Toutes les tentatives d’égalitarisme n’ont jamais abouti, il est très difficile de trouver un consensus avec un grand nombre d’individus. Cependant, la Verte-Inspirante apporte un certain nombre d’idées nouvelles et respectueuses de l’Humain.

L’autonomisation Verte-Inspirante

L’organisation Verte-Inspirante est une méritocratie hiérarchique, c’est-à-dire que l’on obtient la place qu’on mérite dans une organisation hiérarchique dans laquelle il y a des managers ou des leaders. Cependant, dans cette organisation, la majorité des décisions sont prises par ceux qui vont les appliquer: on décide de ce que l’on fait et on exécute les tâches correspondantes. Il n’y a pas besoin de managers-leaders qui cherchent des solutions aux problèmes, il y a plutôt des mentors qui sont à l’écoute, qui motivent, et aident leurs collègues à se développer, et à trouver leur autonomie. On favorise le processus « bottom-up » (du bas vers le haut), et les managers doivent savoir partager leur pouvoir. Dans l’idéal, les managers sont choisis par leur équipe, il peut même y avoir un système de manager tournant (changement de manager régulièrement et défini par des règles) ou de partage du management entre 2 ou plusieurs membres de l’organisation.

Le sens, les valeurs, le pourquoi inspirant

Dans une organisation Verte-Inspirante, on sait pourquoi on fait les choses, le but de l’organisation est intégré par ses membres. Lorsque le « pourquoi » de l’organisation est clair et intégré, il est alors facile de trouver comment on va atteindre les buts. La confiance, et les valeurs partagées sont le ciment de l’organisation. Il y a ici une véritable culture d’organisation à laquelle ses membres adhèrent pleinement. Le rôle principal du responsable d’une organisation Verte-Inspirante est de promouvoir ses valeurs et sa culture. Les membres de l’organisation trouvent facilement l’inspiration de ce qu’ils doivent ou peuvent faire. Ainsi, Michel et Augustin n’est pas un fabricant de biscuits, de yaourt, ou de jus, leur mission est de faire « sourire la planète », ce qui est un pourquoi beaucoup plus inspirant, et auquel les employés ont envie d’adhérer!

Les Organisations Verte-Inspirante se sentent investies d’une vraie responsabilité sociale et pour l’environnement. Elles vont s’efforcer de vérifier et d’améliorer les conditions de travail de leurs fournisseurs des pays en voie de développement. Elles vont s’évertuer à réduire leur empreinte carbone, leur utilisation d’eau potable, et à réduire leurs déchets. Elles ont une vue long terme, et sont convaincues qu’il est préférable d’avoir des coûts plus élevés dans le court terme pour avoir un retour sur investissement dans le long terme.

La difficulté d’évolution

L’organisation multinationale dans laquelle j’ai travaillé pendant 15 ans est typiquement « Orange-Performante ». Je me rappelle d’une discussion que j’avais eue avec mon manager, je lui disais que je trouvais le fonctionnement trop hiérarchique, on a encore un fonctionnement par définition d’objectifs, et il y a encore un gap volontaire et marqué entre ceux qui ont un titre de manager, et ceux qui ne l’ont pas. Il y a des meetings de définition de stratégie de l’organisation auxquels seuls les managers sont invités et qui restent secrets. Ceux qui ne sont pas managers apprennent ce qui s’est dit dans ces meetings par l’intermédiaire de leur manager. Finalement, cette organisation « Orange-Performante » a des tendances « Ambre-Conformiste »  dans laquelle il y a des supérieurs qui auraient des capacités de comprendre une stratégie que des inférieurs qui ne pourraient pas comprendre. Mon manager a répondu : « il y a pire ailleurs » en ajoutant que dans certains services de notre organisation, elle connait des managers qui fonctionnent par la peur, c’est à dire des tendances Rouge-Impulsive. Je déteste cet argument « il y a pire ailleurs » parce qu’évidemment, on peut toujours trouver pire ailleurs. Mais cela ne justifie pas que tant qu’on trouve pire ailleurs, on puisse faire ce que l’on veut. Pire ailleurs, c’est le pire argument que l’on puisse trouver. On voit là une grande difficulté pour la mise en œuvre de changements que l’on pourrait espérer arriver plus vite. Bien évidemment, on devrait se comparer au meilleur, améliorer le fonctionnement de l’organisation en respectant l’humain et c’est plutôt vers cet objectif meilleur que l’on devrait tendre. Mais le changement est toujours plus difficile que le statu quo. Et les managers qui ont la possibilité de faire changer les choses n’ont généralement pas envie de perdre leurs acquis, et leur pouvoir; peu importe que cela puisse améliorer le fonctionnement de l’organisation, ou même leur propre épanouissement personnel.

Cet article est la cinquième partie d’une série de six articles sur réinventons les organisations

  1. Introduction
  2. L’organisation Rouge-Impulsive
  3. L’organisation Ambre-Conformiste
  4. L’organisation Orange-Performante
  5. L’organisation Verte-Inspirante
  6. L’organisation Teal-Accomplie

Votre personnalité

Êtes vous plutôt Philosophe, Novateur, Animateur, Gestionnaire, Stratège, Compétiteur, Participatif, ou Solidaire?

Lancez les questions

Laissez un commentaire: