Pourquoi le travail salarié ne fait plus rêver?

Travail-laptop-indépendant-heureux

Le travail salarié est une invention récente, il est né et s’est développé en Occident avec la révolution industrielle au début du XXe siècle.

Le travail salarié a permis de répondre aux besoins gigantesques de travailleurs pour le développement de l’industrie. De nos jours, dans un environnement stable et sécurisé, souhaitons nous toujours vendre notre temps pour des tâches qui n’ont souvent aucun sens pour nous et réaliser ainsi le rêve de d’autres personnes?

Définition et chiffres du travail salarié…

Le travail salarié est une prestation de travail sur demande d’un employeur en contrepartie d’une rémunération

Travail-salarié-statistiquesAujourd’hui dans les pays riches et développés, le travail salarié reste la norme dominante en matière d’organisation du travail. En France par exemple, si vous êtes salarié, vous faites parti des 90% des personnes qui effectuent une activité rémunéré. Ce ratio est assez stable depuis 15 ans. Pour comparaison, au Mexique, ce ratio est de 65%.

près de 40% des étudiants en France souhaitent créer leur entreprise (source opinionway-moovjee)

Cependant, en même temps, le nombre d’autoentrepreneur ou de micro entrepreneur explose. Entre 2009, date de la création du status d’auto-entrepreneur et mi-2014, on dénombrait près d’1 million d’auto-entrepreneurs, représentant 51 % de l’ensemble des travailleurs indépendants. Les sondages montrent également que près de 40% des étudiants en France souhaitent créer leur entreprise. Tout cela semble dénoté d’un goût pour une indépendance dans le travail.

D’où vient le travail salarié?

De fait, cette norme dominante qu’est pour nous le travail salarié est récente et toujours minoritaire. Minoritaire, car pour une majeure partie de la planète – l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine – le salariat reste une exception. Récente, car le travail salarié est né et s’est développé en Occident avec la révolution industrielle au début du XXe siècle, et ne s’est réellement imposé qu’après la Seconde guerre mondiale.Travail-salarié-a-la-chaine

le travail salarié est directement lié à l’industrie de masse, à une ultra spécialisation des tâches, et surtout à une hiérarchie strictement pyramidale sans la moindre autonomie

Le travail salarié est directement lié au mode de production fordiste, c’est-à-dire à l’industrie de masse, à une ultra spécialisation des tâches, et surtout à une hiérarchie strictement pyramidale sans la moindre autonomie pour les ouvriers ou même les employés condamnés à répéter sans cesse les mêmes gestes ou à rester cantonnés aux mêmes fonctions toute leur vie.

Pourquoi le travail salarié ne fait plus rêver?

Globalement, Il y a un manque de confiance et de désaffection grandissant des salariés envers leur entreprise. La recherche permanente de compétitivité qui devrait être stimulante est rarement accompagné d’un sentiment d’équité. Les salariés sont lucides,et perçoivent bien le manque de sens et de cohérence des stratégies. A cela s’ajoute un sentiment d’incompétence de dirigeants salariés arrivés à cette position, souvent uniquement grâce à leur capacité de communication, et dont les motivations sont plus liés à la reconnaissance d’un status social qu’à un véritable engagement pour leur entreprise.  Cependant, les salariés ont souvent trop fait confiance à l’entreprise pour s’occuper de leur employabilité, sont devenus trop dépendants et ne parviennent plus à redevenir acteurs de leur destinée.

salarié-malheureux-épuisé

L’ordinateur est devenu un outil d’enfermement duquel chaque salarié est devenu prisonnier par un rituel quotidien (bureautique, messagerie, …) plutôt qu’un outil de libération de l’initiative individuelle!

Les entreprises traditionnelles n’ont pas su adapter l’organisation du travail an lien avec le déploiement des technologies de l’information. Les formes traditionnelles de management – réunion de service, communication hiérarchisée – persistent, et les salariés ont le sentiment que les technologies de l’information ajoutent une couche de complexité et de travail,  isolent et  contraignent plutôt qu’elles ne libèrent. L’ordinateur est devenu un outil d’enfermement duquel chaque salarié est devenu prisonnier par un rituel quotidien (bureautique, messagerie, …) plutôt qu’un outil de libération de l’initiative individuelle!

Si vous êtes employé salarié, vous arrivez au choix restreint suivant:

vous passionner pour votre travail et subir de grandes désillusions liées notamment à la non reconnaissance.
Ou
Avoir un détachement vis-à-vis de son travail, et accepter d’obéir à un chef et donc passer votre temps à râler et à vous plaindre

Il est difficile de travailler seul, vous ne pouvez pas savoir vendre, produire et gérer simultanément, cela nécessite un effort majeur dont  le salariat classique dispense en faisant éclater ces fonctions entre des personnes différentes. Le travail en forme collective reste, malgré ses insuffisances, la  voie royale d’accès à la socialisation!

Comment faire pour continuer un travail en collaboration avec d’autres personnes

Lisez cet article pour des pistes d’évolution du travail collaboratif sans hiérarchie

Prenez conscience de la situation du travail salarié

Nous sommes de plus en plus conscient de l’absurdité de donner notre temps de travail contre une rémunération. Nous faisons souvent un travail salarié par nécessité alimentaire, pour la sécurité, par conformisme, par habitude, parce-que nous ne connaissons pas autre chose, par peur de l’inconnu, ou simplement parce-que nous vivons en mode automatique, et que nous ne souhaitons pas trop penser!

Lorsque nous prenons le temps de réfléchir un peu à notre situation de travail salarié, avec du recul, les seuls arguments qui ressortent concerne les besoins alimentaire ou de sécurité, plus rarement les besoins d’appartenance et de reconnaissance.

Lisez cet article sur besoins fondamentaux des humains

Travail-indépendant-heureuxMais ce dont nous avons besoins, c’est de réalisation de soi, c’est à dire de mettre notre énergie au profit d’objectifs auxquels on adhère pleinement, qui ont du sens pour nous et qui sont proches de nos passions.

Le travail salarié a permis de répondre aux besoins gigantesques de travailleurs pour le développement de l’industrie. Il a été source d’espoir des générations précédentes qui espéraient créer un monde meilleur pour leurs enfants. En un sens, c’est ce qu’il s’est passé. Faut il continuer à se sacrifier pour les générations futures?

N’est il pas temps de commencer à se responsabiliser, de prendre conscience de ce que l’on souhaite vivre, de se réaliser et être ainsi une source d’inspiration pour les générations futures?

Et n’hésitez pas à faire des commentaires ci-dessous!

Votre personnalité

Êtes vous plutôt Philosophe, Novateur, Animateur, Gestionnaire, Stratège, Compétiteur, Participatif, ou Solidaire?

Lancez les questions

Laissez un commentaire:

La disparition du travail salarié est une bonne nouvelle? - Avenir Coherence dit

[…] Lire aussi l’article Pourquoi le travail salarié ne fait plus rêver […]

Répondre
Ajoutez votre réponse